Principe du sauna infrarouge Dans la cabine, le poêle est remplacé par des éléments chauffants infrarouges installés à des endroits stratégiques. Ils agissent par rayonnement, à la manière du Soleil, mais sans émission d’ultraviolets. Alors que le sauna traditionnel chauffe l’air, ici 80 % du rayonnement thermique pénètrent en profondeur les tissus cutanés (sur 3 à 4 cm). La chaleur infrarouge provoque une sudation 3 à 6 fois plus importante qu’un sauna traditionnel. Grâce à cette forte transpiration, la peau respire mieux et son irrigation sanguine s’en trouve améliorée. Les muscles tendus, débarrassés de leurs toxines, s’assouplissent. Les tenants de l’infrarouge s’appuient également sur la recherche médicale pour souligner son efficacité contre des maladies dermatologiques comme l’eczéma, le psoriasis, l’urticaire…